photo de diaporama
> > > Fontenay le comte et alentours

Fontenay le comte et alentours

Ville des artistes et intellectuels de la Renaissance, comme François Rabelais, Fontenay-le-comte prend son essor en 1790, alors qu’elle devient le chef-lieu de Département. En 1804, Napoléon la juge trop excentrée et transfère la préfecture dans la ville nouvelle : la Roche-sur-Yon.

Le développement du commerce

Au Moyen-âge, Alphonse de Poitiers, Comte du Poitou et frère du roi Saint-Louis, reçoit le Poitou en apanage et Fontenay ajoute alors « le Comte » à son nom. La ville grandit très vite. De nouveaux faubourgs sont construits grâce au dynamisme économique. Il est dû à l’artisanat et au commerce des drapiers et tanneurs, particulièrement ceux du faubourg des Loges sur la rive gauche. Les foires sont très réputées et témoignent des nombreux échanges commerciaux avec les villes voisines.

Les humanistes

A la Renaissance, la ville est ouverte à la société intellectuelle de l’époque : écrivains, poètes, hommes de lois et magistrats, qui sont des proches de la cour Royale. François Rabelais, Pierre Amy, Nicolas Rapin, André Tiraqueau, Pierre Brissot, François Viète… forment cette élite.

Ce dynamisme intellectuel explique l’épanouissement architectural de la ville qui devient la capitale du Bas-Poitou. L’élite investit alors dans les travaux d’assèchement du Marais poitevin.

Envie d’en découvrir plus :

  • Le musée de Fontenay
  • Le Château de Terre Neuve
  • Le circuit patrimonial dans la ville
  • Les animations organisées par le service du patrimoine de la ville
  • Les cités de Vouvant et Mervent
  • La base de Loisirs de Mervent
  • La forêt de Mervent

En savoir plus sur : Pays de Fontenay Vendée, la parenthèse d’exception !